Talent Gourmand

David Jacquemin se fait remarquer au concours des talents gourmands. Parution sur Le magazine Carnets Comtois N°33.

 

 
06 76 58 42 56 ou par le formulaire de CONTACT
GRESET David _ Photographe architecture intérieur (Doubs _ Jura _ Haute-Saône _ Belfort, Besancon, Dole, Lons le saunier, Arbois, Vesoul // FRANCHE-COMTÉ )

 

Les reporatges en franche-comté font parti du paysage des magazines et tabloides sans parler des publications régionales du doubs jura haute-saone, et autres en photograhie de reportages Le photographe d’architecture d’intérieur ou d’extérieur est chargé des prises de vues extérieures et/ou intérieures de l’architecture, de sa structure et de ses aménagements. Le photographe utilise différentes techniques photographique afin d’épurer sa photographie et de mettre l’architecture intérieur ou extérieur en avant : respect des perspectives, exposition maîtrisée, élimination des éléments indésirables. Pour obtenir les meilleurs résultats, il utilise ainsi un matériel photographique et des techniques minutieuses et spécifiques. Garder l’ensemble des lignes d’une architecture est un défi constant pour le photographe d’architecture d’intérieur ou d’extérieur. Si le photographe photographie son sujet en plongée ou contre-plongée, les lignes du bâtiment présenteront alors des incohérences. L’ensemble des repères verticaux et horizontaux, qui sont droits, ne le seront plus sur l’image. Pour y remédier, le photographe d’architecture d’intérieur ou d’extérieur utilise plusieurs méthodes complémentaires : appareil photo parfaitement droit, utilisation d’un trépied, d’un dépoli quadrillé, recours à des objectifs spécifique et corrections logicielles si nécessaires. En extérieur, l’architecture étant un sujet fixe, le photographe d’architecture doit faire preuve de patience pour obtenir la meilleure lumière. Si l’architecture est à l’ombre, le photographe est alors confronté à une trop grande différence de luminosité entre l’architecture et le ciel. Le photographe doit ainsi attendre la bonne lumière, lorsque cette dernière éclaire suffisamment l’architecture. En intérieur, les fenêtres sont plus lumineuses que la pièce en elle-même. Pour éviter la surexposition de ces ouvertures, le photographe peut être amené à utiliser un éclairage artificiel, ou effectuer une prise de vue en HDR.